UNE PETITE HISTOIRE DE MAMELONS

Plusieurs choses m'ont poussée à écrire cet article et à parler de nos seins. Tout d'...




Plusieurs choses m'ont poussée à écrire cet article et à parler de nos seins.

Tout d'abord parce que depuis près d'un an maintenant, Facebook et autres RS m'assaillent d'articles, de photos, de témoignages sur les féministes.

Ces femmes qui luttent chaque jour pour l'égalité homme/femme à travers le monde. Les sujets sont divers et variés et je ne parlerai pas ici du Féminisme à proprement parlé, mais je pense que comme moi vous avez pu tomber sur des articles autour de thèmes politiques majeurs comme l'éducation des jeunes filles dans les pays défavorisés, les lois défaillantes en terme de droit des femmes dans certains pays, des histoires de viol, harcèlement de rue, et puis sur des sujets plus sociétaux qui poussent à réflexion et qui englobent des thématiques comme les histoires de poils (doit-on les garder? Les enlever?) les histoires de poids (la mode taille zéro VS la mode grande taille) et les histoires d'avortement, de grossesse, de stérilisation féminine, et parfois même on vous parle de nos seins.

Comme moi vous devez lire, ou du moins tomber, sur ce genre d'article plusieurs fois par jours. Et si comme moi vous êtes féministe (ou même si vous ne l'êtes pas après tout) vous lisez souvent ces articles, même en diagonale.

Vous l'aurez compris, parler de féminisme c'est aussi et bien souvent, parler du corps de la femme, de sa représentation dans la société et de ses choix personnels. Depuis peu et surtout depuis les vacances en fait, je lis de plus en plus d'articles sur le port ou non du soutien gorge et sur le phénomène du FREE NIPPLES. Faut-il libérer nos tétons? Beaucoup d'articles pseudo-médicaux soulignent qu'il n'est pas prouvé que les soutiens-gorge luttent contre l’affaissement de nos seins, beaucoup de sites féministes et féminins soulignent que la pratique du non port de soutien gorge se banalise de plus en plus et que les femmes (grosso modo de ma génération 20-35 ans) ont de moins en moins envie de sentir leurs poitrines oppressées notamment pendant l'été. Petit tour de table auprès de mes amies et je me rends compte que se débarrasser de son soutien gorge est quelque chose d'assez commun et même de "tellement agréable". Rien qu'au travail, sur 4 collègues seulement deux portent régulièrement un soutien gorge. Un petit coup d’œil dans la rue pour s'assurer que la tendance à effectivement des adeptes et c'est le jackpot! Alors pourquoi s'en priver? Tant pis pour le regard des hommes, après tout nous sommes libres! Et les sites féministes le disent: Ne diabolisons plus le sein, il n'a rien de sexuel, c'est l’esprit des hommes qui est perverti par le porno et si nous faisons toutes tomber le soutien gorge, cela deviendra si banal que les hommes ne le remarqueront même plus! 


Oui sauf que le regard des hommes et leur jugement pèsent encore beaucoup. Déjà parce que 98% des femmes en ont ras le bol de se faire siffler dans la rue, et ensuite parce que toutes les femmes ne se sentent pas à l'aise avec l'idée de se balader seins nus sous le t-shirt. Les filles avec des poitrines opulentes sont d'ailleurs celles qui grincent le plus des dents: Une poitrine c'est lourd et volumineux, ça bouge de partout et c'est quand même vachement mieux si on peut tout fourrer dans un soutif et bosser tranquille. Les adeptes serait donc plutôt les filles aux petits seins. Après tout, elles le disent elles-mêmes "Franchement ça ne me sert à rien, il n'y a rien à tenir".

Mais là je ne vous parle que de la pratique en urbaine. Parce que toute cette histoire de burkini dernièrement m'a follement donné envie de vous parler de la pratique sur la plage; LE TOPLESS.

C'est en fait là que je voulais en venir, c'est foncièrement de ça que je voulais vous parler. Car j'ai remarqué et constaté, pendant mes vacances, que la pratique avait quasiment, voir totalement disparue des plages à quelques exceptions. 

Alors les filles? Prêtes à libérer vos mamelons sous le t-shirt mais on remballe tout quand il s'agit de bronzer? Pourtant je ne comprends pas... Si le port du soutien gorge peut trouver un intérêt pratique dans le quotidien d'une femme chaque jour (éviter les douleurs dorsales, faire les choses plus simplement, bref maintenir le tout!) s'il y a bien un endroit où l'on ne devrait pas le porter c'est bien sur la plage! On ne bouge pas, on bronze ( et on évite ainsi les traces que l'on déteste toutes à la fin de l'été). D'ailleurs tous les messieurs font déjà du topless, donc c'est bien être féministe que d'en faire pas vrai? 

Comme j'ai eu un peu de mal à comprendre pourquoi la pratique du topless était autant délaissée, j'ai fait quelques recherches et j'ai découvert pas mal de choses: Notamment que la pratique avait fortement chuté depuis les années 2000. Et effectivement il ne m'a pas fallu longtemps pour me rappeler que pendant toute mon enfance j'ai vu ma mère faire tomber le haut du maillot sur la plage. A l'époque d'ailleurs elle était loin d'être la seule! Aujourd'hui seules les danoises, les norvégiennes et les allemandes continuent de pratiquer le topless de façon régulière sur les plages internationales. Les françaises sont beaucoup moins friandes notamment la nouvelle génération des 18 - 35 ans qui trouvent cela vulgaire. Celles qui n'ont pas de problème à faire tomber le haut sont les plus de 50 ans. Et la encore je me suis souvenue de mes vacances de cet été et de la femme qui faisait du topless à côté de moi sur la plage: De toute évidence une nordique, passée la quarantaine avec son mari et ses trois enfants. 


Vous ne trouvez pas ça bizarre? Alors que la jeune génération connait un regain du féminisme et qu'elle est prête à faire tomber le soutien gorge sous le t-shirt, elle a du mal à faire tomber le haut du maillot sur la plage? Pourtant le féminisme lutte contre le dictât de la mode et des complexes, aussi on pourrait penser que les jeunes femmes d'aujourd'hui seraient prêtes à vivre comme les soixante-huitardes de jadis. Mais il n'en est rien. Car on ne pratique pas du tout le même féminisme. Et que la société à fichtrement changée depuis le temps, et aussi la mode. Les femmes se dévisagent sans cesse et se jugent constamment. Qui est la plus belle? La plus intelligente? La moins grosse? Ne nier pas. On le fait toutes: "Regarde le boudin là-bas!" "MDR on en parle de la jupe au ras du cul?" "Putain la meuf elle a tellement fait des UV on dirait du pain grillé".... 

Et les études sur le topless le disent: Les femmes entre 18 et 35 ans se sentent gênées par la présence d'une femme pratiquant du topless. Par contre les hommes trouvent cela terriblement normal (ben voyons...héhé).


Cette contradiction me déroute un peu mais est totalement représentative du mal être de la femme actuelle qui veut être libre de faire ce qu'elle veut mais pas non plus faire trop salope. Le problème c'est qu'aujourd'hui, une paire de seins est encore vu comme étant sexuel. Montrer ses seins c'est donc encore, dans la tête de nombreuses femmes, dévoiler un attribut sexuel, donc inciter au sexe, soit provoquer le regard de l'homme. Et pour toute une génération de femmes harcelées continuellement dans la rue, éviter ce genre de mésaventures pendant ses vacances sur la plage est la moindre des priorités. Tout est histoire de provocation: Montrer ses seins sur la plage c'est provoquer. C'est pourtant une pratique légale et autorisée et beaucoup plus admise semble-t-il que d'être intégralement recouverte... 


Les études sur la question expliquent d'ailleurs que la nouvelle génération est beaucoup plus sévère envers les femmes qui pratiquent du topless et qui sont issues de la même génération: Autrement dit, si tu as 25 ans et que tu pratiques le topless, les nanas du même age vont te jeter un regard noir alors qu'elle jugeront beaucoup moins ta mère de 50 ans si elle en fait.
Ce qui est donc vulgaire c'est d'avoir des seins jeunes et beaux: Des seins vierges de tous les signes de la femme mure qui a enfanté. Car c'est là que le twist s'opère: Avant une grossesse le sein est encore "désirable" et proche de l'idéal de beauté véhiculé par la société, ce sein est donc exhibé. En revanche le sein d'une mère ce n'est pas pareil: C'est un sein de femme respectable, qui est passé par la grossesse, peut-être même qui a allaité: Il n'est donc plus sexuel mais sacré. Il peut donc être montré, à vrai dire, tout le monde s'en fout.
Mais gare à toi si tu es jolie et attirante! Pire, si tu as des gros seins. Car l'histoire ne s'arrête pas là: Les filles avec des petits seins sont moins regardées en topless que les filles à fortes poitrines considérées comme aguicheuses. Une petite poitrine serait considérée comme moins sexuelle et moins attirante puisque proche du torse d'un homme ( et des torses, dieu qu'il y en a sur les plages!)


Pour la petite histoire, je porte toujours des soutiens gorge mais j'ai arrêté de porter des soutiens gorges rembourrés. Je porte de moins en mois d'amplimousse, quasiment plus que des soutiens gorges à armatures ou de fines brassières en dentelle; mais je le fais uniquement par plaisir et goût pour la lingerie, car honnêtement, je me sens dix fois mieux sans soutif! Le premier truc que je fais d'ailleurs en rentrant chez moi, c'est de l'enlever! Je tiens à préciser que j'ai subit une chirurgie réparatrice mammaire et donc je vis depuis deux ans et demi avec des prothèses (je ne m'attarderais pas sur ce sujet ici mais si vous souhaitez en savoir plus dites le moi, j'écrirai peut être un article dessus). Aussi depuis mon opération je ne vois plus l’intérêt de "maintenir" mes seins. Le port du soutien gorge est même devenu très désagréable, parfois oppressant sur les prothèses. L'été je n'en porte quasiment jamais.

J'ai décidé de pratiquer le topless depuis cette année. Premièrement car je déteste les marques de bronzage au niveau de la poitrine. Je trouve cela affreux. Et comme pour la première fois, à l'âge de 25 ans, je me sentais bien dans mon corps et me fichais pas mal du regard des autres, j'ai sauté le pas. Nous étions deux sur la plage à la faire, moi et la femme en face de 45 ans avec ces trois enfants. Pour sûr, je me suis fait reluquer. Et plus d'une fois, par une dizaine d'hommes parfois accompagnés de leurs femmes ou de leurs filles.
Oui dans ces moment là on culpabilise et on se demande si c'est vraiment approprié car on se met à la place de ces femmes dont le mari mate les miches d'une inconnue. C'est ça qui est désagréable en fait mais au fond de moi je savais que je faisais du topless uniquement pour éviter les marques de bronzage et que je me fichais éperdument de tous les hommes qui se trouvaient sur cette plage. Non je n'étais pas là pour racoler! Il me suffisait de regarder autour de moi pour voir que 95% des femmes avaient baissé les brettelles de leur maillot, autrement dit, que ces femmes, autant que moi, détestaient les traces de bronzage et rêvaient secrètement de faire tomber le haut du maillot. Mais ce n'est plus la mode, d'ailleurs il suffit de voir aujourd'hui que les maillots une pièce sont de plus en plus appréciés de notre génération et que beaucoup de maillot deux pièces sont de plus en plus couvrants (culotte taille haute ou croptop de bain). 

Aussi je pense que si toutes les femmes de la plage avaient eu les seins à l'air, aucun homme n'auraient eu de regard insistant, tout simplement parce qu'il y aurait tellement à voir qu'il n'y aurait en fait plus rien à voir. L'exception fascine, mais quand tout le monde s'empare d'une mode, ce n'en est très vite plus une. Je n'étais pas mal à l'aise et j'étais vraiment bien les seins à l'air sur cette plage. Et je recommencerai sans nul doute car je ne vois pas ce que mes seins ont de plus sexuel qu'un torse d'homme, ou que les seins affaissés d'une femme de 50 ans ou que le petit bonnet A de la fille en face. Peut être bien que l'été prochain vous aurez envie de faire du topless avec moi? :) 
























Pour en savoir plus:
http://www.elle.fr/Societe/Interviews/Polemique-faut-il-arreter-de-porter-des-soutiens-gorge-2424834
http://amelioretasante.com/le-soutien-gorge-est-il-utile/
http://www.konbini.com/fr/tendances-2/soko-mouvement-free-nipple-populaire/
http://www.madmoizelle.com/tetons-visibles-ete-586365
http://www.madmoizelle.com/tetons-libres-cy-288670
http://www.terrafemina.com/societe/societe/articles/27527-top-5-des-complexes-des-francaises-a-la-plage.html
http://madame.lefigaro.fr/societe/topless-sur-plage-encore-acte-feministe-110814-899884
http://rue89.nouvelobs.com/2010/07/29/dix-raisons-pour-lesquelles-les-seins-nus-ont-disparu-des-plages-160286
http://www.bva.fr/fr/sondages/les_francais_et_les_seins_nus_a_la_plage.html





You Might Also Like

7 commentaires

  1. J'ai adoré ton article ! Merci Charlène <3
    Sophie

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue délaisser le soutien-gorge sous un vêtement plus facilement que sur la plage ou ma pudeur revient.
    bises
    http://lhistoiredelamode.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas du tout le soutien-gorge et j'ai rejoint les free nipples depuis quelques mois. Par contre il y a une différence entre être nue sous un habit et être nue tout court ! Je m’en fous de ce que font les hommes, moi je me sens déjà dénudée en bikini alors le topless non merci !
    Pour ne pas porter de soutif sur la plage il y a aussi les tankini (ou même les bikinis à nouer). Mon féminisme à moi m’amène à lutter contre le diktat du bronzage parfait ;)

    RépondreSupprimer
  4. ton article fait réfléchir... en effet, pas de soutien gorges mais difficile d'enlever le haut sur la plage...
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Coucou,
    Personnellement, j'enlève le haut uniquement lorsque je suis sur le ventre pour éviter les traces dans le dos. Je ne me sentirais pas capable d'affronter le jugement des autres (hommes ou femmes parce qu'il n'y a pas que les hommes qui te dévisagent dans ce cas) mais je suis freinée aussi parce que j'ai lu plusieurs fois qu'il serait très mauvais pour la santé de faire bronzer ses seins (je ne suis pas une spécialiste, est-ce fondé ou pas...). Pour ce qui est du soutien gorge, je ne peux malheureusement pas m'en passer faisant partie de la catégorie de femmes ayant de la poitrine et besoin de maintient, mais je l'enlève dès que je rentre chez moi. Je n'en mets que l'été, en hiver je privilégie les bodies.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Charlène :)

    Super article ! J'ai beaucoup aimé :)
    J'avoue que en été c'est difficilement supportable le soutien gorge lorsqu'il fait 40 degrés hahaha, mais je ne me vois vraiment pas sortir sans sous mes vêtements. Et surtout je suis une fana complètement de beaux sous vêtements, donc c'est un grand plaisir d'en porter :)
    Par contre je suis vraiment trop gênée d'enlever le haut sur la plage malheureusement... Je pense que je n'y arriverai jamais. Mais qui sait ? Peut être plus tard hahaha
    Par contre je te rejoins totalement sur le fait que je le retire direct en rentrant à la maison haha, enfin surtout en été. Car je déteste cette sensation d'avoir transpiré à l'intérieur, beuuuuurk !!

    Bisous xoxo

    RépondreSupprimer
  7. EST CE QUE L'AVIS D'UN HOMME COMPTE ?

    Je suis un peu gêné d'écrire par ce que premièrement je suis un homme et deuxièmement parce que c'est le premier article que je lis entièrement même si j'ai survolé les deux ou trois articles avant. Comme quoi, un homme reste un homme, poussé par le désir de lire un article sur les mamelons et qui de plus est une Histoire. Cependant, chère Charlène, je n'étais pas venu sur ton blog pour trouver cette histoire même si dans celle ci elle retrace de ton expérience sur le regard des autres.

    Voici un article dont j'avais porté une réflexion deux années de suite sur les plages. A savoir que j'ai une femme et deux enfants et comme tu peux l'énoncer les hommes regardent les seins des femmes sur les plages.

    Mais pourquoi? Est ce que c'est du fait qu'il y en ait peu et que la rareté attire d'autant plus? Est ce que les hommes sont tous pervers? Est ce que c'est une histoire maternelle? Personnellement, j'y trouvais un réconfort quand j'étais petit et c'est assez marrant de me rappeler de cela maintenant. Est ce que sur la plage, tout le monde ne se regarde pas entre eux? Tient cette personne est grande! Celle là est forte! Celle là est super musclée! et j'en passe ... Pourquoi il y a une fixation sur les seins alors qu'on en voit de partout? Dans les films, Dans les publicités télévisuelles ou magazines! Mais aussi, Est ce qu'il n'y a que cette partie du corps que les gens regardent? Est ce qu'ils ne regardent pas ou devrais je dire ... examine le corps des autres? Est ce que ces deux éléments de la partie de votre corps ne sont destinés qu'à être partagés dans les moments sensuels?

    Je vous partage mon avis contradictoire, qui est, que j'aime à penser que les seins font parties du désir et montrés de façon sous entendu est plus attirant que de les montrer pleinement. Cela laisse plus à l'imaginaire. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi, toutes les femmes n'osent pas se mettre torse nu pour les mêmes raisons que tu as énoncées Charlène : si tout le monde le fais, plus personne n'y verra rien, plus de traces de maillots, une sensation de liberté je présage aussi. Est ce que cela peux limiter ou favoriser les agressions? Nous avons perdu un membre de notre famille avec le cancer du seins... elle s'exposait au soleil et vivait au soleil... Je ne me suis pas documenté mais est ce que le soleil est une cause de ce cancer? (sans pratiquer le soleil à outrance ou en limitant les coups de soleil aussi).

    Un point aussi que je ne m'attendais pas à retrouver ici, c'est que je ne pensais pas que autant de femmes vivaient "assez mal" le port du soutien gorge. De plus que c'est un accessoire qui peut être à un prix assez élevé.

    Je n'apporte pas de réponses mais beaucoup d'interrogations et rien que pour ça, merci Charlène de nous avoir fait partager cela.

    Allez c'est décidé, je vais moi aussi me mettre à nu et je vais m'épiler tout le corps! ;)

    Mathias

    RépondreSupprimer

Flickr Images