Bonjour mes cœurs.

 

Saint Valentin: Fête commerciale complètement bidon que j’espère quand même bien fêter un jour.

Il est temps que je vous parle un peu de mon rapport à l’amour. C’est clairement un sujet qui n’est pas facile à aborder. J’ai toujours pensé que c’était un sujet très intime qui ne regardait que moi et j’ai d’ailleurs longtemps été réticente à en parler avec ma famille, notamment ma mère; alors que je voyais autour de moi beaucoup de mes copines n’avoir aucun tabou à ce niveau. Puis j’ai grandi et j’ai moi-même pris conscience de certaines choses. Je me suis rendue compte que finalement nos histoires, nos déceptions, nos joies, en matière d’amour, n’étaient pas si différentes, que nous vivions des choses très similaires et qu’il fallait partager nos expériences de femmes.

Il faut dire que mon rapport aux hommes avait plutôt mal commencé… A l’époque où Britney Spears chantait en jupette dans les couloirs de son lycée et que la mode était aux strings qui dépassaient des pantalons, j’essayais tant bien que mal d’abandonner les leggings élastiques pour tenter de rentrer (enfin) mes fesses de gosse en surpoids dans un jean taille 38. Autant vous dire que mon sex appeal était encore inexistant et que j’étais tout simplement une gamine boulotte qu’on appelait “Mammouth” et qui ne faisait pas du tout frétiller les adolescents pré-pubères. Pour être honnête je ne le vivais pas franchement mal. Pour moi les garçons étaient “méchants”; car en vrai, “ça sert à rien les garçons”.

Les garçons, je m’y suis vraiment intéressée à 18 ans. Je crois que c’est à ce moment là que je me suis rendue compte que je pouvais plaire. C’est aussi à ce moment là que j’ai découvert ma féminité et que j’ai commencé à vraiment faire attention à mon style, à ce que je portais, à ce que je dégageais. J’ai réalisé que ce qu’on appelait la “beauté” n’avait rien à voir avec l’apparence physique qui devait plus ou moins se calquer à ce qu’on voyait dans les magazines, mais que la personnalité, l’originalité et le charisme d’une personne rentrait en jeu lors de l’étape de la “séduction.”

Je me suis surprise à fréquenter des garçons qui étaient très loin de mon idéal masculin (et grosso modo, mon idéal masculin c’est Gaspard Ulliel et si tu me dis en commentaire qu’il est moche ben je vais me fâcher!). Des garçons qui avaient tous quelque chose d’étrange, de fascinant, bien que tous très différents les uns des autres. Pourtant, malgré ces rencontres, je n’ai jamais connu de vraie histoire d’amour.

Le dire, l’écrire aujourd’hui, c’est assez difficile pour moi. J’ai souvent eu honte de n’avoir jamais eu de petit ami “officiel” de n’avoir jamais pu dire “voilà mon copain” à ma famille ou à mes amis. On m’a souvent fait sentir que je n’étais pas normale et plus le temps passe, plus la pression sociale du couple devient pesante.

Aux yeux des autres, je passe pour une célibataire endurcie. Je passe pour cette fille qui consacre tout à sa passion, à son travail, à sa réussite professionnelle. Le stéréotype de la fille pas trop moche, même plutôt jolie, mais coincée du cul, limite frigide, qui finira vieille fille. Ces types de clichés ont la vie dure et les mots que j’ai écris plus haut on me les a déjà prononcé à plusieurs reprises (et parfois des hommes me l’ont dit: Probablement des frustrés qui devaient trouver une excuse au fait que je les rembarrais :p Les vrais sauront 😉 )

 

Il y a une part de vérité là dedans: Oui je consacre énormément de mon temps à ma passion et à ma réussite professionnelle. Je ne passe pas mes samedis soirs en boite, je ne cherche pas particulièrement à rencontrer de nouvelles personnes et je suis plutôt très mal à l’aise quand on tente de me caser avec l’ami du copain de la meuf de truc. Encore une fois j’ai l’impression de faire tâche, de ne pas être normale et donc, pas à ma place. Le cercle vicieux se met en place: Je suis donc encore moins à l’aise et cela me donne encore moins envie de sortir. Je n’arrive pas à lâcher prise et à profiter. Perpétuellement “tendue” avec les autres, alors que sur le fond je suis plutôt quelqu’un qu’on qualifierait d’extravertie.

Je suis célibataire car j’aime profondément l’amour.

Je n’ai que cette explication qui me vient à la bouche pour justifier aux yeux des autres mon célibat. J’aime l’amour. Je respecte infiniment ce sentiment et je crois en lui, en sa puissance, en tout ce qu’il a de magique. Je suis tombée amoureuse une fois. Je sais ce que ça fait. Je ne suis pas une ignorante de ce sentiment et c’est pour cela que je n’en abuse pas. Je ne vis pas le célibat de la vieille fille frustrée, je vis le célibat qui me va bien, celui qui guérit de l’histoire d’avant et qui précède la romance d’après. Je vis le célibat de presque toutes les célibataires, de toutes ces parisiennes que l’on croit seules, tristes et frustrées. Je vis le célibat de la vingtaine bien entamée, le célibat qui nous fait profiter de nos amis, qui nous permet de développer notre potentiel, le célibat qui nous tire vers le haut. Je vis le célibat heureux, celui de la grande histoire d’amour en laquelle je crois si fort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie la talentueuse Deerily qui a su cerner à la perfection mon humeur. Ce shooting était reposant et agréable! Il faisait doux, la lumière était diffuse et le vent baladait mon petit cœur de gauche à droite 😉 Ma tenue se compose de choses toutes simples: Une robe Mango de la nouvelle collection et un bracelet Les Georgettes spécial Saint-Valentin que je fais gagner jusqu’à ce soir sur mon Instagram 🙂

Robe: Mango

 Manchette: Les Georgettes

 Chaussures: Naf Naf

 Ballon: The Pop Case

Crédits photos: Deerily

 

 

27 Commentaires

  1. 12 février 2016 / 9 h 00 min

    Superbe!!! J'adore tes photos, ta tenue, tu es au top!!! <3
    Bises

    Julie, Petite and So What?

  2. 12 février 2016 / 9 h 02 min

    Gaspard Ulliel est moche.
    T'es cent dix-huit mille fois plus sexy que lui. En tout cas, entre les deux moi, mon choix est fait!

    Je pense que l'amour a fort peu de choses à voir avec le couple. Le couple, tel qu'on l'entend, de manière très sociologique et stéréotypée n'est plus ni moins qu'un plan de reproduction. D'ailleurs je préfère le terme de tandem. Car des couples il y'en a dans les familles (par exemple, a bien des égards j'ai formé une sorte de couple avec ma mère), dans les bandes d'amis, etc…
    Le terme de célibat est tellement galvaudé…
    Quant à rencontrer de nouvelles personnes, cela se fait parfois au détour d'une gallerie dans un musée, dans un café dont on est habituée ou à cet arrêt de bus où l'on attend chaque jour à la même heure…

    La Saint-Valentin c'est tout pourri (mais il faudra que je la fête car mon amoureux s'appelle Valentin) et même si ça n'a rien à voir, toi, t'es sacrément jolie.

    Bisette

    • 16 février 2016 / 22 h 13 min

      Non mais laisse moi Gaspard Ulliel c'est mon fantasme! *O*

      J'aime bien ta vision du mot couple et de la forme que cela prend dans la société aujourd'hui. On peut effectivement être épaulé et être en tandem avec une personne dont on est pas forcément amoureux. Et cela peut parfaitement suffire à notre équilibre =)

  3. 12 février 2016 / 9 h 49 min

    Franchement moi je dis, vaut mieux prendre son temps et trouver le bon que sauter sur tout ce qui bouge et ne plus y croire au final. C'est comme ca de nos jours, on sort ensemble et on verra si on tombe amoureux alors que le coup de coeur doit etre la avant.
    C'est peut etre illusoire mais moi j'y crois aussi
    Bisous ma belle, ton shooting est juste canon!
    Aurélie

  4. 12 février 2016 / 12 h 55 min

    J'adore la robe, elle est sublime !

    Et j'ai aussi adoré ton texte, très poétique, lucide et si sincère ! Merci de t'ouvrir ainsi à nous !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

  5. 12 février 2016 / 13 h 17 min

    Tes photos sont juste magnifiques !! Ainsi que ta petite robe j'adore !

    Ps : il faut embrasser pleins de crapaud avant de trouver le prince charmant 😉

    Bisous <3

  6. 12 février 2016 / 13 h 50 min

    Les photos sont vraiment parfaites.. (tout comme toi!) ♥

  7. 12 février 2016 / 13 h 54 min

    Je comprends tous tes questionnements, je les partage aussi. Un physique pas facile et des expériences malheureuses m'ont rendu très méfiante et pas toujours ouverte aux nouvelles rencontres… Je suis plus âgée que toi et c'est vrai que la pression sociale est terrible. Toutes mes amies sont casées et je suis la seule célibataire…. Je n'ai pas forcément envie d'être en couple coûte que coûte non plus, le célibat me va bien tant qu'on me met pas la pression. Ce qui me fait souffrir ce n'est pas tellement le fait d'être seule mais plutôt le regard des autres qui me fait passer pour "anormale" car je ne rentre pas dans le moule…

    • 16 février 2016 / 22 h 10 min

      C'est exactement ce donc je voulais parler dans mon article. On est pas forcément malheureux en étant célibataire mais dans la tête des gens il nous manque forcément quelque chose pour être totalement épanouie. Ils ne se rendent pas compte que ce sont eux qui nous rendent malheureux et qui nous font nous poser les mauvaises questions 🙁

  8. 12 février 2016 / 14 h 03 min

    Cet imprimé et toi dedans, vous êtes sublimes ! Et superbes photos, bravo Deerily !
    PS : Si je te dis que j'ai déjà croisé Gaspard Ulliel à Paris… tu te fâches aussi ? :p

  9. 12 février 2016 / 19 h 33 min

    Tu ne vas pas te fâcher contre moi parce que je partage ton opinion, à savoir, Gaspard Ulliel est COMPLETEMENT CANON !!
    Beh dis-donc j'aurais jamais cru que tu étais une petite boulotte ! On peut dire que tu as pris ta revanche vu ta "canonissimité" ! ^^
    En tout cas tu as bien raison de te consacrer à ton parcours pro. J'ai un peu le même problème, moi on me tanne en me demandant sans arrêt quand est-ce que je vais avoir des enfants…
    Magnifiques photos, et puis cette robe elle a été faites pour toi
    biz

    • 16 février 2016 / 22 h 08 min

      On est d'accord sur Gaspard Ulliel *O*
      La pression des enfants c'est l'enfer aussi! Une fois en couple tu penses qu'on te laissera tranquille car tu es enfin casé mais non, les problèmes ne font que commencer! Un enfant, puis deux puis trois… la maison, le mariage? Encore de la pression et toujours!
      Rahhh!!!

  10. 12 février 2016 / 20 h 11 min

    Merci pour ce joli commentaire et ces photos magnifiques, j'adore ta robe ! Je te souhaite que 2016 soit l'année de l'amour !

  11. 12 février 2016 / 22 h 18 min

    Très joli texte et belles photos 🙂 Belle St Valentin à toi, même si tu es seule pour cette fois, les choses finiront pas changer et en attendant, tu pourras continuer à profiter de la vie comme tu le fait, avec cette belle philosophie 🙂
    Bises, Eli

  12. 12 février 2016 / 23 h 13 min

    27 ans toujours célibataire, un passif scolaire pas génial, qui me fait voir les gens et plus particulièrement les hommes comme des sal****, n'ayant aucune histoire précédente alors oui la pression sociale ici aussi se fait sentir …
    Toutes mes amies sont casées et irrémédiablement en soirée arrive la question "et toi toujours personne?"
    Difficile d'être lors des apéros, des repas la seule en bout de table sans sa "moitié" mais pas prête à me laisser approcher malheureusement donc …

    • 16 février 2016 / 22 h 06 min

      Je vois qu'on est plusieurs à ressentir la même pression sociale… Se laisser approcher c'est quelque chose qui doit venir naturellement et cela viendra chez toi au moment venu <3

  13. 13 février 2016 / 13 h 40 min

    Je te connais et te suis depuis ce reportage sur les enfances et jeunesses brisées. J'ai été fasciné par ta personnalité, et je me demande comment il est possible qu'un prince charmant ne soit pas à tes côtés aujourd'hui. En tout cas je suis sûr qu'il viendra. Je pense qu'aucune pression sociale ne mérite d'être subie. Les célibataires n'ont de compte à rendre à personne. Il ne faut pas se mentir et être patiente, une nouvelle véritable histoire d'amour viendra un jour.

  14. 13 février 2016 / 20 h 37 min

    Premièrement ta robe est juste canonissime j'adore 😀
    Et sinon dans tout ce que tu as dit ben je me retrouve que ce soit pour le côté pro et le côté amour 🙂
    Super article et de sublimes photos 😀
    Bisous,
    Amandine

    • 16 février 2016 / 22 h 03 min

      Merci! Ça fait du bien de savoir qu'on est pas tout seul à penser quelque chose =)

  15. 13 février 2016 / 21 h 59 min

    Tu rencontrera l'amour quand tu ne t'y attendra le moins 🙂 Tu as le droit de t'investir dans ce que tu aimes faire ! Je sais que c'est parfois compliqué… Plein de bisous

  16. 15 février 2016 / 21 h 46 min

    Très bel article aussi bien dans la qualité des photos que dans ton écrit. j'ai apprécié énormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *